Le Pre Georges Tavard est mort

 

Dans LE CARNET du journal La Croix du 16 aožt 2007 la nouvelle est parue :

 

Le P. Tavard est mort

 

Et Michel Kubler Žcrivait :

Ē Il faisait partie des derniers thŽologiens ˆ avoir Ē fait Č Vatican II Š particulirement sur la question ĻcumŽnique : le P. Georges Tavard, thŽologien assomptionniste, est dŽcŽdŽ lundi ˆ Orly, ˆ lՉge de 85 ans. Ce Lorrain aura passŽ plus dÕun demi-sicle aux ƒtats-Unis, o il a enseignŽ la thŽologie en diverses universitŽs (Marquette, PrincetonÉ) et sŽminaires, y compris de confession non catholique, comme la facultŽ mŽthodiste de lÕOhio ; il fut souvent sollicitŽ aussi en Afrique, assurant des cours ˆ Nairobi et Kinshasa. Aprs son ordination ˆ Lyon en 1947, il avait fait un bref passage ˆ la Bonne Presse (au service de La Documentation catholique) avant de rejoindre lÕAmŽrique du Nord. Jean XXIII lÕavait nommŽ expert au Concile, puis membre du tout nouveau SecrŽtariat pour lÕunitŽ des chrŽtiens : une cause ˆ laquelle cet auteur fŽcond (une cinquantaine dÕouvrages, y compris un Ē Que sais-je ? Č de rŽfŽrence sur lÕĻcumŽnisme) aura vouŽ toute sa vie, en participant ˆ des commissions bilatŽrales de dialogue de lՃglise catholique avec les ƒglises anglicanes (Arcic), mŽthodiste, luthŽrienne, etc. Č

 

 

Le Pre Georges Tavard est dŽcŽdŽ subitement le lundi 13 aožt 2007, en prenant lÕavion. Ses obsques ont ŽtŽ cŽlŽbrŽes en lՎglise Saint-Dominique (Paris 14e) le mardi 21 aožt ˆ 15 heures, suivies de lÕinhumation au caveau de la congrŽgation des Augustins de lÕAssomption au cimetire du Montparnasse.

 

 

Comment nous sommes-nous rencontrŽs ?

Alors que jÕavais entrepris lÕEdition des Īuvres compltes de saint Jean de la Croix selon la traduction de Mre Marie du Saint-Sacrement aux ƒditions du Cerf, ces mmes ƒditions me confirent en 1985-1986 la lecture du manuscrit Ē Saint Jean de la Croix pote mystique Č de Georges Tavard qui Žtait alors pour moi encore inconnu. Je fus tout de suite conquis par la nouveautŽ et lÕoriginalitŽ de son texte. Le livre est paru en 1987. Ė partir de lˆ, ˆ lÕoccasion de ses passages en France, nous nous sommes rencontrŽs chaque annŽe. Nous avons animŽ ensemble plusieurs sŽminaires sur ce guide et ami commun, Jean de la Croix.

 

 

Au colloque dÕAvon (21-24 septembre 1990)

Jean de la Croix : connaissance de lÕhomme et mystre de Dieu

 

CÕest par hasard, en faisant des recherches sur Jean Martin Moye aux Missions Žtrangres de Paris que le Pre bibliothŽcaire mÕa parlŽ dÕun religieux menant depuis longtemps les mmes recherches. Je fus alors trs surpris de dŽcouvrir quÕil sÕagissait du Pre Tavard. Nous avons alors dŽcidŽ de coopŽrer pour lՎdition des Ļuvres complte de Jean Martin Moye, entreprise qui ne fut pas sans difficultŽs mais qui a donnŽ le jour ˆ ce prŽsent site. Le Pre Tavard a largement contribuŽ ˆ son Žlaboration. Il Žtait apparentŽ ˆ Jean Martin Moye par le pre de celui-ci Jean Moye (1698-1777), de mme que je le suis par sa mre Anne Catherine Demange (1702-1762). Cf. la Biographie de Jean-Martin Moye.

 

 

Le Pre Georges Tavard, digne serviteur de lՃglise et hŽritier de lÕĻuvre importante de Jean-Martin Moye partage maintenant sa bŽatitude dans la paix de Dieu. Je rends gr‰ce pour ces heures dÕamitiŽ partagŽes et cette collaboration fructueuse et fraternelle.

 

 

Photo du 4 juillet 2007

 

On peut trouver par ailleurs et sur Internet  en particulier de nombreuses indications sur sa biographie et ses nombreux Žcrits.

 

Ce 8 septembre 2007, en la fte de la NativitŽ de Notre-Dame,

 

Dominique Poirot, o.c.d.

 

Home Page